SX en interview: « La nature nous donne de l’espoir parce qu’elle renaît toujours »

Nous avons rencontré SX lors de leur passage à la Maroquinerie en 1ère partie de Petite Noire. Le duo belge produit depuis 2009 une pop hypnotique et mutante dans un univers où la nature et la technologie cohabitent en harmonie. Avec ce nouvel Ep « Hurts », SX marche dans les beats de FKA Twigs et d’Arca, une pointe d’optimisme en plus.

 

SX Photo

        Stefanie Callebaut et Benjamin Desmet © Rainer Torrado

 

Comment vous êtes-vous rencontrés ?

Stefanie : Avec Benjamin nous avons grandi dans le même quartier (à Courtrai en Belgique). Nous avions les mêmes amis et en 2009 on a commencé à faire de la musique en studio.

Vous avez tous les deux une formation musicale ?

Benjamin : Stefanie a étudié le jazz et moi la philosophie. C’est pour ça qu’on aime introduire des concepts dans notre musique.

Quelles sont vos inspirations musicales :

Stefanie : Elles sont vraiment très larges et périodiques. On peut être obsédés par un morceau classique et le lendemain par Michael Jackson ou Björk. On est toujours à la recherche de nouveaux sons mais on souhaite aussi que tout le monde puisse comprendre notre musique. C’est pour ça qu’on fait de la pop.

Le futur et la nature sont des thèmes très présents dans votre musique et dans vos visuels?

Stefanie : Le futur est un thème qui nous inspire beaucoup. C’est excitant, on essaye constamment de ressentir ce qui va se passer et d’y apporter une touche d’optimisme.

Benjamin: La nature nous donne de l’espoir parce qu’elle renaît toujours. C’est un cycle perpétuel et une source de bonheur immense qu’on veut partager avec le public

Stefanie : En même temps on cherche les contrastes. D’un côté il y a la nature qui apporte paix intérieur et repos et de l’autre le futur et la domination de la technologie. On essaye de combiner les deux dans nos sons, nos paroles et nos visuels. C’est une tension qu’on recherche.

Benjamin : C’est S et X

Qu’est-ce que c’est S et X ?

Stefanie : C’est d’abord un nom visuel. La combinaison deux lettres qu’on trouve intéressante. D’un côté il y a le S qui est une lettre sensuelle, douce et nostalgique et de l’autre le X qui est plus dangereux et mystérieux. En les réunissant, on accède à notre monde.

Qui a travaillé sur la production de cet album ?

Benjamin: On a d’abord travaillé tous les deux sur la composition des titres puis avec l’aide de mon grand frère Dimitri en studio.

Stefanie : On fait tout, tous seuls, de A à Z : la musique, les visuels, les vidéo et même le stylisme.

Vous avez créé le label Community X. De quoi il s’agit exactement ?

Stefanie : Community X est le label à travers lequel on fabrique tout l’univers visuel de SX. C’était important de pouvoir créer un monde à part entière, un biotope. Les vidéos, les vêtements, les visuels, tout ça compte autant que la musique car ça fait partie de l’histoire qu’on raconte.  On travaille depuis 1 an et demi avec notre ami Harvey Bouterse qui a collaboré notamment avec Jean Paul Gaultier à Paris et nous avons maintenant toute une collection sous le nom de Community X, fabriquée entièrement à la main dans un atelier d’Anvers

Vous êtes allés au Surinam pour tourner le clip de « Hurts » ?

Benjamin : Oui, nous avons tourné toutes les vidéos de l’EP dans la jungle. La plupart du temps c’est moi qui filme et Stefanie s’occupe du stylisme.

Vous intégrez aussi des éléments 3D, comme dans le clip de The Future,

Benjamin: Oui, c’est mon petit frère qui travaille sur toutes les animations 3D comme le logo, les projections qu’on fait pendant notre concert et les clips.

Qu’aimeriez-vous dire au public parisien pour qu’il vienne vous voir en concert ?

Ce qui compte pour nous c’est de partager notre musique et notre univers. On aimerait pouvoir convaincre chaque fan un par un mais ce n’est pas toujours possible. Je pense qu’on essaye de donner un maximum d’énergie et de la joie sur scène. C’est ce qu’on veut partager avec le public même si ça peut paraître un peu cheesy.

Et pour la suite ?

Pour l’instant on se concentre sur la sortie de cet Ep et sur notre tournée de concerts en Europe. On devrait sortir autre chose après l’été en attendant la sortie de l’album.