Depuis un bon moment, Amanda Lear a pris ses valises pour s’installer loin des projecteurs et des tapis rouges. Au Saint-Rémy-de-Provence, elle a trouvé le calme et la paix absolus. Cependant, une angoisse envahit la chanteuse. Elle soupçonne son voisinage d’une chose terrible.

Un voisinage qui lui a enlevé des êtres chers

Après avoir consacré sa jeunesse dans des quotidiens rythmiques, l’ancienne animatrice télévisée a décidé de jouir à un havre de paix pour les moments qui lui restent à vivre. Dès lors, depuis plusieurs années, elle baigne dans un endroit qu’elle qualifie comme étant son petit paradis sur terre. Elle s’était installée dans une demeure près de Saint-Rémy-de-Provence. Dans une grande propriété qui a été la muse de Salvador Dali.

Bien qu’elle ait pensé trouver la sérénité absolue, loin des paparazzis et les tracas du quotidien, elle révèle d’avoir eu tort. Lors de sa dernière interview, Amanda Lear a fait une terrible révélation quant à son voisinage. Elle soupçonne ce dernier d’être impliqué dans la disparition progressive de ses chats. En effet, nombreux de ses treize chats ont mystérieusement disparu. Ainsi, cette situation mettait la reine du disco à penser que ces derniers ont été victime d’un empoisonnement de voisinage.

Une vie modeste et banale

Bien qu’Amanda Lear vive dans une grande demeure, son quotidien est loin de ce que ses fans en pensent. Si ces derniers imaginent que l’interprète de « Blue Tango » est toujours couverte de ses paillètes, la réalité s’avère être à l’opposer. En effet, la starlette affirme durant son passage dans les colonnes du Quotidien que cette image que le public a d’elle reste sur les scènes et les projecteurs. Ainsi, arrivée chez elle, c’est une tout autre facette d’Amanda Lear qui fait apparition.

Dès lors, dans son quotidien la sublime jeune femme vit comme toutes les femmes ordinaires. Elle fait son ménage et sa cuisine. Elle met sa main à la pâte.