Avocate de profession, âgée actuellement de 36 ans, Tiphaine Auzière, la fille de Brigitte Macron, va franchir un nouveau cap dans sa vie professionnelle, celui de créer et diriger un lycée d’excellence « accessible à tous ». Dans ce nouveau défi, indique le magazine « Point de Vue », elle mise sur le soutien ainsi que les précieux conseils de la Première dame en tant qu’ex-professeure.

Ces derniers temps, Tiphaine Auzière avait mis sur pied un vaste projet qui a tout de suite charmé la Première dame. A compter du 1er septembre prochain, un nouveau Lycée ouvrira ses portes dans la région parisienne dont le principal objectif, comme l’avait rapporté le journal quotidien Le Parisien, est de « donner à tous les élèves une chance de suivre un enseignement de qualité« .

Dans cette démarche, la belle-fille d’Emmanuel Macron ambitionne de bâtir un lycée d’un nouveau genre appelé « Autrement« . Situé au XVIème arrondissement de la capitale, ce « lycée d’excellence » sera « accessible à tous« , a mentionné Tiphaine Auzière au micro de la rédaction du magazine hebdomadaire « Point de Vue », le mercredi 19 août dernier.

Christophe Cadet, son associé va occuper le portefeuille de secrétaire général. La jeune femme et son collègue se préparent, selon toujours la même source, à la rentrée, à accueillir plusieurs élèves dont la moitié aura une bourse. L’autre moitié sera composée des jeunes « prêts à payer les frais de scolarité de 9500 euros pour l’année scolaire« .

D’après l’initiatrice du projet, la femme d’Antoine Choteau, « L’objectif est de leur permettre d’accéder à l’excellence et de les inciter à passer le bac en deux ans pour consacrer une année dite ‘d’élévation’ à chercher leur voie« .

Le soutien inconditionnel de Brigitte Macron.


Au départ, Tiphaine Auzière s’était inspirée de sa mère, Brigitte Macron, une grande passionnée de l’éducation. « J’ai eu la chance d’avoir une mère passionnée, qui plus est en professeur particulier. Il paraît que les enfants d’enseignants ne s’en sortent pas trop mal…« , confiait-elle.

Bref, elle bénéficie d’ailleurs du soutien inconditionnel de sa mère. « Nous en parlons beaucoup ensemble, et je continuerai à le faire au fur et à mesure du développement du projet« , poursuivait-elle.

Et toujours dans la même registre, la fille de Brigitte Macron, très optimiste, est déjà entrain de mettre en place un deuxième centre.

« Trouver des locaux sur la Côte d’Opale prend du temps car nous voulons y créer un internat. Paris, qui représente un deuxième site, complémentaire, était plus simple à lancer (…) A terme, j’aimerais qu’il y ait des échanges entre les deux sites, tout au long de l’année scolaire« , terminait-elle à la fin d’une longue interview accordée à l’hebdomadaire Point de Vue.