Le jeudi 20 août dernier, durant une nouvelle vidéoconférence, Meghan Markle a encore une fois fait parler d’elle en laissant échapper une phrase piquante qui a attiré l’attention des internautes et qui fera probablement réagir Sa Majesté Elisabeth II alors que leurs tensions s’approchent déjà son comble.

Depuis le Megxit, Meghan Markle multipliait ses engagements en faisant des déclarations par visioconférence. Pour cette fois-ci, la duchesse de Sussex et son mari ont participé à une entrevue aux côtés des jeunes dirigeants qui ont déjà travaillé avec la Queen’s Commonwealth Trust, organisme de charité crée par la famille royale depuis l’année 2018.

Les Sussex ont montré le grand intérêt de tenir des propos courtois, empreint de bienveillance sur internet mais également l’usage et l’exploitation du numérique pour le bien de son prochain…bref, un discours qui s’inscrit dans leurs combats quotidien tout comme la lutte contre le racisme.

Cette phrase de Meghan Markle qui ne passe pas.


C’était dans ce cadre que la maman du petit Archie avait laissé échapper une phrase que le magazine people londonien The Sun avait rapporté dans son compte Twitter, provoquant ainsi de nombreuses réactions de colères et de mépris chez les internautes.

« Je suis incroyablement fière de pouvoir travailler avec le Queen’s Commonwealth Trust« , débutait d’abord l’ancienne star de la série américaine Suits, avant de poursuivre, tout en s’adressant vers son époux : « c’est la continuation de l’héritage de ta grand-mère. »

Des propos qui vont fort probablement faire un écho chez sa Majesté Elisabeth II, tout comme ils ont pu apostropher les observateurs.
« Mais c’est normal pour elle de tacler toute la famille et l’institution royale ? », avait fait mention une anonyme parmi le fil des commentaires qui ont accompagnés la publication du magazine The Sun.

En effet, depuis plusieurs mois, les réticences entre Meghan Markle, le prince Harry et la Couronne devenaient, au fil du temps, presque une évidence. Mais les tensions ont atteint le sommet lorsque les Sussex ont pris la décision de renoncer à leurs statuts de membres seniors du clan Windsor-Moutbatten. Bref, la parution de l’ouvrage biographique baptisée Finding Freedom ne fera qu’embraser le torchon de la discorde.