Le 10 août 2020, durant une visite qu’elle avait effectué à Petra en compagnie de ses parents ainsi que de sa sœur ainée Leonor, La princesse Sofia était mal-en-point…

En effet, la fille cadette de Letizia et du roi d’Espagne Felipe VI, marchait avec une béquille dans les rues pavées de la ville. Visiblement, elle a une blessure à la jambe droite. Selon les premières informations, indique le magazine « Hola! », la sœur de la princesse héritière du trône espagnol aurait subi une « petite chute« .

L’accident se serait produit, complétait la même source, au palais de Marivent, la somptueuse résidence de la famille royale espagnole durant leur séjour aux Baléares.

Qui se cache derrière la chute du princesse Sofia ?


Par ailleurs, le journaliste espagnol Esteban Mercer avançait que cet incident qui avait coûté à la princesse Sofia «cinq points de suture » se serait produit pendant que cette dernière jouait avec l’un de ses cousins.

« C’était une image surprenante, surtout de voir l’Infante Sofia avec une béquille juste après un douloureux accident (…) Ils m’ont dit que la chute avait été causée par l’un de ses cousins Urdangarin« , rapportait Esteban Mercer sur le plateau de l’émission de télévision Sálvame.

Si le journaliste n’avait mentionné aucun nom, le site Meganoticias insinuait qu’il pourrait s’agir d’Irene, la fille de Cristina d’Espagne et d’IñakiUrdangarin, sous prétexte que cette dernière soit très proche des princesses Sofia et Leonor.

Certaines sources suggéraient que son frère Miguel pourrait également être à l’origine de la chute de la princesse Sofia. Jusqu’à présent, aucune des deux hypothèses n’avait fait l’objet d’une confirmation de la part de la Maison royale espagnole. Cette dernière n’avait d’ailleurs pas voulu se prononcer à ce sujet. On laisse tout simplement filtré que la princesse semble avoir bien récupérée.

Et lors de la dernière visite de Felipe VI et Letizia d’Espagne à Palma de Majorque, le 11 août 2020, elle avait encore accompagné ses parents ainsi que sa grande sœur. Pour cette fois-ci, elle ne portait plus de bandage. A la place, il y avait un large pansement pour, seulement, accélérer, la cicatrisation. Par contre, la béquille ne l’avait pas encore quitté.