Plusieurs témoignages de femmes encore inconnus accusent des chefs de renoms de « viol » et d’« agressions sexuelles ». Ce mercredi 12 août, Julie Mathieu, une journaliste culinaire dévoile qu’un célèbre chef parisien était accusé de harcèlement, voire de pire. Elle ne souhaitait pas encore dévoiler son identité.

Faits avérés ou affabulations ?

Le message de Julie Mathieu ce mercredi 12 août fait tilt. Cette journaliste culinaire a lâché une bombe dans le milieu de la cuisine française. En effet, cette dernière raconte qu’un chef parisien de renom, dont elle ne voulait pas encore dévoiler l’identité, était accusé par beaucoup de femmes de « harcèlement » et d’« agressions sexuelles ». Elle a dit avoir pris le temps de parler avec ces femmes et de récolter des informations.

Aujourd’hui, les faits semblent être confirmés. Selon Atabula, l’identité de ce chef sera divulguée sous peu dans la presse. Le site internet dévoile aussi que d’autres chefs sont toujours cités par de multiples sources. Cette plateforme met en garde depuis 2014 contre ce genre d’agissements de la part des chefs. Des noms figurant dans la liste étaient prévisibles, et d’autres le sont moins.

Cette histoire a ouvert la voie à d’autres enquêtes. En effet, des enquêtes journalistiques sont en cours, mais aucune « victime » n’a encore porté plainte. Certains journalistes hésitent à divulguer des noms, par crainte d’être accusés de diffamation.

Un violeur supposé : mari et père de famille

Une Canadienne, Bonny Peter, était la première femme à qui a témoigné en public de son agression par un chef. Elle raconte qu’elle a été abusée dans son sommeil par ce chef. Elle ne voulait pas dire le nom du violeur en question. Le seul indice qu’elle a donné : c’était un mari et un père. Selon Bonny, il y a eu six autres victimes présumées de cet homme.