Infectée par le Covid-19 au début du mois de mars 2020, Valérie Trierweiler, déjà guérie certes, mais elle peine énormément à récupérer. « Essoufflée« , la journaliste multiplie des efforts physiques pour se sortir de cette impasse.

Évincée de Paris Match le 12 août 2020,après 30 années de bons et loyaux services pour le compte du magazine, Valérie Trierweiler abonde de projets qui occupent beaucoup son temps.

Après la pluie, le beau temps…


Herseuse de pouvoir participer à la prochaine édition du raid Défi d’elles, organisée sur le bassin d’Arcachon, Valérie Trierweiler, en « état de choc et de sidération« , avait très vite retrouvé le bon humeur et le sourire.

L’aventure aura lieu le 18 septembre prochain. Durant cet événement, l’auteure du livre « Merci pour ce moment« , un très célèbre récit autobiographique sorti en 2014, racontant sur 320 pages son histoire d’amour avec l’ex-président français François Hollande, sera bien forcé à dépasser ses limites pour espérer de gagner, ne serait-ce qu’une seule épreuve.

« Je ne serai certainement pas parmi les premières mais je me réjouis à l’avance de participer, en tant qu’ambassadrice, à ce nouveau défi sportif« , confiait-elle via son compte Instagram, avant d’ajouter:
« je le terminerai même si le Covid contracté au début du confinement m’a laissée essoufflée« .

Un programme de remise en forme qui promet d’être payant.


Cependant, pour être au top de ce raid, Valérie Trierweiler s’est préparée un rude programme de remise en forme physique.

« Je reprends le sport« , déclarait-elle avec détermination. Puis, elle avait rajoutait qu' »au menu : épreuves de Running sur la plage, de vtt en forêt et de canoë. Voilà une perspective qui m’encourage à relever la tête, à me bouger, à me convaincre que non à 55 ans, tout n’est pas fini ».

Bref, une remise en forme qui va bien démarrer sa saison car l’actuelle compagne de Romain Magellan, dès le coup d’envoi de la rentrée présentera aux côtés de Thomas Sotto sur l’antenne de RTL Soir.